Vous êtes le seul réalisateur de votre vie. Ou quand les conseils des "bons copains" ne résonnent pas en nous. 

13/03/2017


Qui n'a jamais fait l'expérience de recevoir un "conseil" (sollicité... ou pas) d'un-e ami-e, d'un membre de la famille, bienveillant et bien intentionné, mais qui ne provoque en nous qu'un vague malaise, voire un agacement plus ou moins retenu ? 

Mais que se passe-t-il ? Et que faire avec ça ? 

Alors oui, que se passe-t-il ? Qu'éveille en vous ces "conseils" ? Une dissonance ? Un parfait accord ? Un "oui mais il a peut-être raison? ".

Si vous avez une décision à prendre, un choix à effectuer, il est très important d'explorer ces petites voix intérieures ou ces malaises qui résultent du conseil qui vous a été offert. 

Votre accord ou votre désaccord, plus ou moins plein et entier, en dit long sur ce qui compte pour vous, sur les principes qui vont guider votre action future.

Parce que même le meilleur ami du monde ne pourra pas assumer vos décisions à votre place, parce que vous êtes le plus au courant de ce que veulent vos tripes, parce qu'au final c'est vous qui bénéficierez des conséquences de vos choix (avec bonheur... ou pas), les conseils restent des idées que vous avez la liberté pleine et entière de vous appropriez ou de rejeter. Sans que des questions de normes sociales, de loyauté ou autre ne vous enferment (je ne veux pas dire par là que la loyauté et les normes sociales ne sont pas importantes, elles le sont pour certaines personnes et pas pour d'autres,  juste que vous pouvez choisir et décider en pleine conscience d'en tenir compte plus ou moins fort, pour autant que ce soit votre choix à VOUS).

La seule règle est de prendre la liberté et la responsabilité de vos choix. C'est encore un pas vers l'autonomie et la réalisation de soi. Au boulot, comme ailleurs. Vous êtes le seul réalisateur - la seule réalisatrice - de votre vie.